Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tu iras aux Assises...

Publié le par Opale

La nouvelle est tombée hier. Le Procureur requiert que tu sois jugé aux assises pour viols sur mineure par personne ayant autorité.

Presque 3 ans de procédure pour aboutir à cette réquisition, 3 ans d'attente, d'angoisse, de diverses étapes à vivre comme la confrontation.

Pendant de longs mois je ne voulais pas qu'il y ait de procès, j'avais encore trop peur que tu me tues en sortant de prison.

Puis au fil du temps la peur est partie et je souhaitais que justice soit faite.

Alors comment je réagis à cette nouvelle ?

 

Je suis "exigeante", j'espérais la correctionnelle car je voulais que ça aille vite et que le procès ne dure pas longtemps, je voulais être enfin débarassée de tout cela.

Ca ne sera pas le cas, la moyenne d'attente pour les Assises est d'environ 2 ans, un procès dure environ 2 jours pleins.

 

Je suis donc à la fois "contente" que tu sois poursuivi mais je panique à l'idée de tenter de vivre pendant ces années à venir, je panique et je m'effondre en larmes quand j'ai l'impression que je vais bientôt te voir (alors que ça ne sera pas bientôt du tout ) et qu'encore une fois tu vas m'emporter dans ta folie.

Je sais hélas déjà que devant les jurés, le Procureur et tous ces gens, tu ne changeras pas ton comportement, tu continueras l'ironie, tu continueras à être inatteignable, tu continueras à être terrifiant.

 

Pour le moment ce qui prédomine c'est la peur , la peur et tous les souvenirs des années avec toi mais aussi  de ces 3 ans de procédure ,  en particulier ceux de cette horrible confrontation et de ce que j'ai ressenti en t'entendant, en retrouvant ce monde de cinglé dans lequel une seule phrase de toi  suffit à m'emporter.

 

Il va falloir les entendre tous, les témoins, ta famille, ma mère, ma soeur, les experts. Il va falloir parler devant tous ces gens, supporter ta présence, faire face aux jurés.

Alors oui pour le moment j'ai juste envie de vomir, de hurler, de fuir loin pour ne jamais avoir à te revoir, pour ne plus jamais supporter ta présence, pour ne pas avoir à dire encore et encore les abus devant cette assemblée d'inconnus.

Oui pour le moment au lendemain de cette nouvelle je suis épuisée, sonnée, terrifiée. Les larmes coulent et dans ma tête résonne encore et encore un "j'veux pas le revoir" terrorrisé.

Si tu savais ce que je donnerais pour que tu meures avant ce procès, peu m'importe la suite, tu sais que j'ai tout dénoncé, j'ai pu te confronter , ta famille est au courant, la justice me croit.

Alors vas-y meurs. Toi qui as pris tant d'années de ma vie, abrège ces insupportables années en me faisant le cadeau de mourir.

 

J'espère ne jamais te le montrer mais je n'en peux plus tu sais, tout est trop lourd depuis toi. Ces trois dernières  années m'ont épuisée, se battre encore et encore, tenir.

Il va falloir tenir encore au moins deux ans , tenir en sachant que je devrai te revoir. Je ne sais pas si j'y parviendrai.

 

J'aimerais tant que tu n'aies jamais existé , que tout cela ne soit qu'un long cauchemar et qu'on vienne me dire que finalement j'ai eu une enfance et une adolescence heureuse...même pas heureuse tiens,  juste normale, j'en demande pas plus.

 

Malheureuseument tu as bien existé, et visiblement comme toute mauvaise herbe tu tiens le choc encore des années après.

Alors hélas je ne crois que peu à ta mort prochaine .

Tu iras aux assises oui et tu ne changeras pas, jamais. Tu ne chercheras pas à demander pardon, mais ça tombe bien, je n'avais pas l'intention de te l'accorder.

 

Allez c'est bientôt Noël, s'il m'écoute le bonhomme rouge et blanc, qu'il m'offre ta mort en cadeau, ça me suffira pour une vie entière.

Je n'en peux plus de toi.

 

 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans La plainte

Partager cet article

Repost 0