Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quand ça va mieux...

Publié le par Opale

Mon avant-dernier article s'intitulant "dépression", il était temps de donner quelques nouvelles.

Ca va mieux . Après des années à tester à contre-coeur des anti-dépresseurs , 6 mois pour le premier, 1 an et demi pour le deuxième et un an pour le troisième, le tout sans effet, à part 8 kilos de plus sur la balance avec le 3ème, voilà que ô miracle et malgré mon énorme blocage contre ces médicaments, le quatrième semble enfin être le bon et me sort donc d'un très long bas qui durait depuis début janvier .

Je peux enfin me réveiller la nuit ou le matin sans avoir directement envie de me tuer, je peux aller travailler sans que ça mobilise toute mon énergie , je peux travailler un peu plus efficacement avec ma psy, bref je peux respirer.

Bien sûr j'ai encore très peur de la rechute . J'ai eu de nombreux bas mais ce dernier épisode dépressif a laissé des traces , peut-être parce qu'il était accompagné du casse-tête judiciaire et de l'attente pour savoir si finalement il y aurait ou non un procès aux Assises pour Taré 1er.

Ca va mieux donc et le travail avec ma psychologue avance . J'ai ressenti le besoin d'écrire deux lettres fictives, l'une que le moi de 12 ans adresse au moi adulte et l'autre qui est la réponse du moi adulte au moi de 12 ans, le but étant de me pardonner .

La première lettre a été écrite, lue (difficilement, ce n'est pas rien ce qu'il y avait dedans ) et semble avoir porté ses fruits puisque depuis je m'accepte beaucoup mieux physiquement, j'ai plaisir par exemple à me choisir quelques vêtements et je suis un peu plus douce avec moi, prenant le temps de faire les choses sans me mettre sans cesse la pression . Ce n'est pas parfait mais ça avance.

J'ai pris la décision de demander un temps partiel à 80% au travail, c'est un sacrifice financier que je ne regrette pas, car je n'ai pas eu d'arrêt de travail depuis, juste une ou deux journées prises au dernier moment , mais dans l'ensemble je suis beaucoup plus présente au travail et je peux me poser le mercredi.

Tout cela, n'en déplaise à ceux qui voudraient que les victimes "tournent la page" n'empêche pas bien sûr les coups de blues, les pleurs lors des séances psy, certains cauchemars ou encore les angoisses fréquents en ce moment quant à la date du procès (2015 ou 2016, telle est la question et si c'est 2016, il est clair que je "péterai un plomb" car il est temps que cette attente se termine )

Malgré tout, ne pas être chaque jour dans l'envie de se tuer, c'est à sauter de joie tant c'est reposant et j'espère bien que ça va durer.

Je tente donc de m'accrocher le plus possible et peu à peu de me remettre dans la vie après cette parenthèse noire qui a bien duré 4 mois , la prochaine étape étant je l'espère la reprise d'activités de loisirs en septembre.

Merci à ceux et celles qui me liront et me connaissent, dans la vraie vie ou sur internet et qui sont toujours là pour partager les hauts comme les bas, sans jugement.

Rien n'est gagné , je suis toujours très prudente quand je dis que je vais mieux, mais je profite en tout cas de cette accalmie pour reprendre des forces .

 

 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans émotions en vrac...

Partager cet article

Repost 0