Ca va bien et toi ?

Publié le par Opale

Je n'ai pas pu attendre. J'ai appelé.

J'avais besoin de savoir et maintenant je sais : rien n'a bougé depuis le 27 janvier, ils n'ont toujours pas reçu ce foutu compte-rendu d'expertise psychologique. 8 mois et demi, et rien, pas une recherche, pas un renseignement pris, rien, le néant.

J'avais besoin de savoir, il fallait que j'appelle. Maintenant je sais.

 

Je sais que je n'en peux plus. Je sais que je m'épuise. Je sais que la tentative de reprendre le boulot se solde par un nouvel échec et que je vais probablement encore être arrêtée quelques mois.

Je me sens couler mais personne ne peut s'en apercevoir. Qui peut entendre hurler derrière mon sourire, mes blagues et mes rires ? Qui peut voir que je suis à terre, à genoux depuis longtemps ? Sûrement pas ma famille.

A chaque personne à qui je réponds que ça va j'aurais envie de dire "si tu savais, je n'en peux plus, cette attente m'épuise et la peur aussi, je n'en peux plus prends-moi dans tes bras, aide-moi" .

Au lieu de ça , au moindre humain croisé le pilote automatique est en route "oui ça va et toi ? " et rapidement c'est moi qui prends des nouvelles de la personne, qui l'écoute, ou tout simplement nous plaisantons.

 

"c'est agréable vous êtes toujours de bonne humeur, je ne sais pas comment vous faites" . Je me souviens encore de cette phrase à mon ancien travail . A l'époque où chaque matin j'étais effondrée en larmes avant de partir bosser.

De bonne humeur oui, ça je peux assurer que les collègues ne s'ennuient pas.

 

Je sais maintenant, je sais que rien n'a bougé depuis 8 mois et demi, rien, absolument rien.

Je sais que les limites atteintes se repoussent encore et encore, pour tenir debout, obligatoirement.

Je sais aussi qu'entre debout et à terre , mon corps et ma tête ne me préviendront pas et que la chute risque d'être violente. Je sais bien.

Mais il faut tenir.

 

8 mois et demi. Rien n'a bougé.

Ca va bien et toi ? 

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Publié dans La plainte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

femmepsy 08/01/2012 18:50

Je connais trop bien tout cela petite Opale.
Courage et bravo pour ce blog !

J'O

Opale 13/01/2012 22:41



merci j'o 



MeSH_r 29/11/2011 18:01

Opale... Le temps a passé mais depuis mon départ j'ai souvent pensé à toi. Je me suis demandée "l'ont-ils appelée ?", "s'est elle manifestée ?". Et alors que je lis ces lignes, j'ai le coeur serré.
Je ne peux que t'embrasser et te dire à quel point ton combat n'est pas vain. Je te serre très fort.

Opale 29/11/2011 18:10



coucou, ça fait super plaisir de te lire tu me manquais, et oui les dernières news datent du 17 novembre là, j'ai appelé et toujours rien, ça a fait 10 mois dimanche..


Je te fais de gros bisous



Isa 27/11/2011 23:17

Bonsoir Opale,
merci pour ce blog! Je comprends parfaitement cette insupportable attente. Mais il faut tenir, encore et encore, parce qu'on n'a pas le choix! Malgré tout, c'est courageux d'avoir commencé, et il
faut aller jusqu'au bout! Je vous souhaite beaucoup, beaucoup de courage, et surtout, que vous ayez bientôt des nouvelles.

Opale 28/11/2011 21:17



Merci à toi



Jane 23/11/2011 16:58

Je connais se sentiment d'être en mode survie... je te fais un gros calin virtuel même si l'on ne se connait pas... d'une survivante à une autre... xoxo

Opale 28/11/2011 21:17



merci beaucoup